Nulla Velata

Pour consulter les photos des différentes expositions, aller dans le menu Galerie Zemma : Expositions Galerie

Actuellement :

Réouverture de la galerie dans le strict respect des règles sanitaires à partir du samedi 28 novembre 2020 à 15 heures.
Nous vous y attendons nombreux !


14.  du 15 octobre au 15 janvier 2021, "Nulla Velata", une exposition de Daniel Roth, Peinture, sculpture.


"Au lieu de saturer le visible, Daniel Roth l’évide, le dépouille, le simplifie, donnant une qualité picturale au « je ne sais quoi et au presque rien ». Paradoxalement, l’on pourrait dire que c’est par son absence et son retrait que l’artiste est présent dans son oeuvre. Mais, ce presque rien "Nulla Velata" est pourtant comme le vide quantique, béant, vibrant et plein d’énergie." François Warin, juillet 2020.

Daniel Roth s’est d'abord fait remarquer par sa peinture au début des années 1980 à l'occasion d’une exposition organisée par Ben Vautier à Nice, puis lors d'une exposition personnelle au musée d’Art contemporain de Strasbourg. En 1986, il obtient la bourse japonaise Monbushô qui lui permettra de résider et de travailler pendant 3 ans à Kyoto et à Tokyo. Mettant à profit ce dépaysement, son travail s’oriente alors vers la sculpture et des installations qui feront l’objet d’une dizaine d’expositions à travers le Japon. Il enchainera au cours des années suivantes, à partir de la France, de nouveaux voyages et expositions au Japon et en Corée du sud. Cette expérience existentielle et artistique le conduira à préserver ce lien devenu essentiel entre son travail, le voyage et le lieu. Il y puise une inspiration toujours renouvelée qui s’exprime à travers une thématique de la trace et du déplacement. Les oeuvres de Daniel Roth ont été présentées plusieurs fois à la Fiac et acquises par des collections publiques et privées à Strasbourg, Marseille, Cleveland et par la fondation Guggenheim.
 

Premières photos de l'exposition

Pour télécharger le carton de l'exposition, cliquer ici 
Pour lire le texte sur le travail de Daniel Roth par Emmanuel Loi, écrivain et critique d'art, cliquer ici

 

© Daniel Roth, 2020

Visite en accès libre pendant les permanences : du jeudi au samedi de 15h à 19h ou sur rendez vous par mail galeriezemma@gmail.com

Expositions précédentes :

13. du 28 août au 24 septembre 2020, The Third House Owner, installation multimédia de Chikako Watanabe, artiste japonaise vivant à Amsterdam
24 septembre 2020 : soirée de clôture de l'exposition qui a permis de rencontrer l'artiste Chikako Watanabe dont la traduction en français de la présentation de son travail d'artiste a été assurée par Akitsu Orii. Au cours de cette soirée, Chikako Watanabe a invité, à titre amical, Dan Roth accompagné de Charles Karsenty, à présenter une performance musicale à partir de son oeuvre "The Third House Owner".
Dans le cadre de Manifesta-Les parallèles du Sud qui intègre 86 projets pour la région Sud et les travaux de 120 artistes, la galerie Zemma a accueilli cette exposition :  une oeuvre puissante et accessible à un large public. L’artiste relate un épisode symbolique peu connu aujourd’hui des liens entre Amsterdam et Marseille. Par un langage iconographique et scénographique d’une grande unité esthétique, l’artiste réalise une forme d’archive ouverte sur le monde contemporain.
Une proposition de Huis Marseille Museum for Photography en collaboration avec la Galerie Zemma.
Partenaires : Mondriaan Fund et VideoArtlab Amsterdam.


© Aude Ragouilliaux

Pour télécharger le carton d'invitation : cliquer ici

Photos de l'exposition : cliquer ici

Avec le soutien de la région SUD 

12.  Tonalités/résonance - Explorer les qualités inhérentes à la couleur, exposition de Jocelyne Santos du 12 mars - 24 juin 2020

Pour télécharger le carton de l'exposition, cliquer ici
Photos de l'exposition : cliquer ici

Installation en hommage à Juan Miro, Jocelyne Santos, mars 2020
© Vincent Beaume, mai 2020

 

Peintre et plasticienne, Jocelyne Santos développe sa recherche fondamentale sur la couleur avec des formes géométriques simples dans le sillage de l’art construit. Une oeuvre existentielle conduite entre science et art qui s’exprime par la peinture, la sculpture et l’installation. Ancienne élève de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués (Paris) et lauréate en 2012 du prix Jules Raeymakers de l'Académie des sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Bruxelles, Jocelyne Santos participe à de nombreuses expositions en France et aux Etats-Unis, Japon, Québec, Allemagne, Suisse, Angleterre, Hollande, Pologne…La galerie La Ligne (Zurich) présentera un grand format de l’artiste à Art Paris du 3 au 5 avril, en parallèle de l’exposition à la galerie Zemma. L’oeuvre de Jocelyne Santos est une forme d'une invitation à la paix. À l’atmosphère d’un lieu investi momentanément de non-violence, par la vivacité tranquille de son oeuvre, où la couleur constituerait en quelque sorte, un remède durable aux maux de notre civilisation.
 

Du 22 février au 7 mars 2020 :  2 installations de Marc Ragouilliaux :

- Infinir, une installation cinétique de la session II du projet En perspective.
- Contre les murs (peindre), une forme à l'étude.

11. Les éditions Fanal et les artistes du mouvement construit.
28 estampes ont été présentées à la Galerie Zemma du 7 novembre  2019 au 31 janvier 2020.
Avec l’aimable concours des éditions Fanal de Bâle (Suisse), la galerie Zemma a présenté les estampes de cette maison d'édition prestigieuse, réalisées avec les plus grands artistes du mouvement construit.
Parmi ceux-ci, citons François Morellet, Vera Molnar, Aurélie Nemours, Gottfried Honegger, Julio Le Parc, Carlos Cruz-Diez, Pol Bury, Geneviève Claisse, et Marie-Thérèse Vacossin, fondatrice des Editions Fanal.
Une merveilleuse opportunité pour accéder, par des gravures et des sérigraphies remarquables, à des oeuvres d’artistes de renom.

Pour la dernière soirée de l’exposition,  la Galerie Zemma a invité Lucie Grugier à interpréer différentes pièces pour violoncelle du 17ème siècle à nos jours. Ce concert a été suivi par la projection de 11 vidéos sur les artistes du mouvement construit afin de mieux connaître leur personnalité créative au sein de mouvement,
Pour consulter « L’art construit, grammaire et caractères. », les 11 vidéos  projetées le 31 janvier 2020  cliquer ici

Photos de l'exposition : cliquer ici
Cliquer sur ce lien pour télécharger l'invitation au vernissage
Cliquer sur ce lien pour lire la présentation des éditions Fanal

 

© Lucien Mandalian, 2019
 

10. [En perspective II]. La nature du Monde. 100% recyclé, une exposition de Marc Ragouilliaux du 23 aout au 24 octobre 2019.
Une dizaine de contributions on été présentés au cours d'une soirée, le jeudi 24 octobre.
Cliquer sur ce lien pour lire l'appel à contributions 
Penser mobiles. Proche du Vieux Port, la galerie Zemma forme un espace en retrait, au cœur de Marseille. Marc Ragouilliaux y présente deux installations principales à base de plaques d’aluminium recyclé,  l'une, un mobile monumental, l'autre une installation composée de plaques d'aluminium disposées de façon mobile ou fixe.
L’espace fini de l’Anthropocène. La « Nature » n’existerait plus, dépassée par l’expansion vertigineuse de l’abstraction de notre environnement. Un conflit aigu pour notre capacité raisonnable à l’ère de l’Anthropocène . Une proposition qui s’éclaire ici d’une maïeutique où la lumière n’est pas transcendance mais un Infinir, exprimé d’après Jean Cavaillès en une construction progressive continuée .


© Lucien Mandalian

Pour lire le communiqué de presse de l'exposition.
Pour lire le texte d'introduction à l'exposition présenté au vernissage du 22 aout 2019.

9. « Quelques pièces en forme de suite / Několik figur formou své psoloupnosti », une exposition d’Iveta Duskova du 16 mai au 4 juillet 2019.
Cette exposition a été associée au Parcours de l'art Contemporain 2019 organisé par l'association Marseille Expo.
Accéder à la matière, c’est accéder à son propre corps. Iveta Duskova semble traversée d’un art de l’écoute et de la transmission des énergies terrestres prisonnières, de cette gravité qui nous soude à cette matrice, la Nature, si fréquemment déniée dans notre quotidien, à la fois autonome et en nous-mêmes. « Entre le visible et l'invisible, j’invite le spectateur à une observation attentive de l'œuvre. Les pièces ne se révèlent pas d'emblée au regard ». Iveta Duskova

 
© Lucien Mandalian

8. "En perspective, des mesures et des sens", par Claude Cieutat, photographe et Marc Ragouilliaux, plasticien,
Dernière soirée de l’exposition, le 9 mai : Pascal Delalée, violoniste, a proposé une improvisation musicale à propos de « En perspective… ».

Exposition du 15 mars au 9 mai 2019



© Zadig Cieutat

Pour télécharger le carton d'invitation, cliquer ici et pour lire le texte de présentation de l'exposition, cliquer ici
Le point de fuite ouvre sur l’objet, le mur, la pièce, sur l’empirisme du présent et la circularité dans le lieu de la galerie.
Infinir…, le mouvement incessant de la puissante plasticité d’être vivant.

© Lucien Mandalian

7. " Les temps d'OKUYAMA", par Kimihito OKUYAMA, exposition du 17 octobre 2018 au 17 janvier 2019
Cette exposition a reçu le label "Japonismes 2018"



© Lucien Mandalian
Pour consulter le texte de présentation de l'exposition :
cliquer ici

6.  "Lien de nature ; un étrange familier" de Charlotte Dugauquier, plasticienne et Michel Loye, photographe, du 18 mai au 5 juillet 2018
Le 7 juin, la Galerie Zemma a dévoilé une œuvre sonore spécialement conçue pour cette exposition par Ritta Baddoura, poétesse et psychologue au cours d'une soirée en présence d'un public nombreux.

Pour consulter le texte de présentation de l'exposition :
cliquer ici
Pour imprimer le carton d'invitation : cliquer ici

© Charlotte Dugauquier    

© Michel Loye

5. La première boîte 1963-1968, une exposition photographique de Léon Claude Vénézia
sur une proposition de Vincent Beaume, du 16 mars au 3 mai 2018.
Pour télécharger le carton d'invitation, cliquer ici


© Aude Ragouilliaux

4. Stupéfaction - l'appréhension d'un lieu. Une installation - Encres et Rakus de Patrick de Wilde
Exposition présentée en lieux multiples du 20 octobre 2017 au 15 février 2018.



© Patrick de Wilde, 2017


3. La commande et le reste. Un photographe dans le milieu industriel,
une œuvre photographique de Claude Cieutat.
Exposition du 24 novembre 2016 au 9 février 2017
Le 9 février 2017, lors de la dernière soirée de l'exposition de Claude Cieutat,
présentation d'un Objet social de transition réalisé à partir des contributions
d'Alain, Agnès, Arlette, Claude, Dominique, Guy, Jacques, Jérôme, Louis, Patrick, Sophie ...
Le recueil des contributions est en vente au prix de 10 € sur demande par mail galeriezemma@gmail.com

 


                                                                               
©  Aude Ragouilliaux                                                                                                                      


2. L'or en bleu, exposition de Marc Ragouilliaux, du 21 mai au 31 juillet 2016.
Les citations du jardin ont été mises en ligne le 21 juin 2016.

© Aude Ragouilliaux

1. Le Chemin, exposition photographique de Vincent Beaume,
5 décembre 2015 - 27 février 2016


    © Aude Ragouilliaux

                  


 


Top